Thierry Guillemin (Tintin)

1 Jour 1 Portrait

Une gouaille sans pareille, une figure emblématique des commerçants à Rambouillet, à visiter de toute urgence !

Rambouillet (78) #1jour1portrait #lesptitscommerces #047 #mis78

Comme disait mon patron, faut considérer un client comme quelqu’un de ta famille

Thierry Guillemain (Tintin)

[Cet interview est la transcription écrite d’un enregistrement sonore. Il a été légèrement édulcoré après relecture.]

1. Quel est votre nom ? Quel est votre enseigne ? Quelle est votre activité ? Où se situe votre magasin ? Depuis combien de temps exercez-vous cette profession ? Travaillez-vous avec votre conjoint ? Avez-vous des apprentis ?
Thierry Guillemin. Oui, vous êtes bien chez Tintin Photographie de Rambouillet. Je suis photographe professionnel depuis 1980. J’ai travaillé pour un patron et pour pas mal de sociétés dont Renault, Nissan, aussi l’Etat et le Gouvernement en tant que reporter. Je suis spécialisé sur les reportages sur le vif, les mariages. Je fais beaucoup de scan de vieilles photos, noir et blanc, abimées. C’est comme redonner la vie à un patrimoine. On va également chez Tintin pour les piles, de tous modèles et qui durent longtemps.

2. Quelle est l’anecdote qui vous a le plus marquée dans votre carrière ? Celle que vous citez le plus souvent ? Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite devenir commerçant ou artisan ?
Des anecdotes, j’en ai connu plein. J’ai connu un photographe célèbre qui séjournait à Raizeux et un président de la république français. Un président de l’URSS est venu développer des photos, je sais pas si on a le droit de dire parce que j’ai signé un contrat de confidentialité. Des grands photographes parisiens viennent développer leurs photos chez moi. Mon magasin est atypique et j’ai la perfection dans l’âme. Dans ce monde, tout le monde veut tout vite et pas cher. Mais ça, ça marche pas. Quand je rencontre quelqu’un qui veut devenir commerçant, je lui dis de changer de métier. Un magasin, faut 10 ans pour se faire sa clientèle.

3. Qu’aimez-vous le plus dans votre métier ? Qu’est-ce-qui vous rend unique et vous différencie des autres commerçants ? Quelle histoire (storytelling, accroche narrative) racontez-vous à vos clients ?

4. Quel est votre parcours ? Comment êtes-vous devenu commerçant ou commerçante ? Avez-vous fait des études en rapport avec votre activité actuelle ?
Aucune étude. Mes seuls diplômes, c’est d’avoir travaillé avec des grands photographes, les tireurs de chez Doisneau et de chez Harcourt, aussi des journalistes de l’Herald Tribune. Le meilleur parcours, c’est d’être curieux et passionné. Sinon, on fait des photos pourries qu’on trouve partout. Sur internet, tout le monde est photographe, mais il n’y a pas d’âme. Pour faire une belle photo, il faut du temps et être passionné. Je suis un photographe reporter. Je ne fais pas d’expo, c’est pas mon truc. Je préfère m’occuper de mes clients.

5. Comment avez-vous commencé dans ce métier ? Avez-vous toujours travaillé dans cette activité ? Depuis combien de temps êtes-vous établi à votre compte ?
J’ai ouvert la boutique en 1993 avec l’aide de beaucoup d’amis, car c’était déjà dur à l’époque. Il faut se battre et pas s’endormir sur ses lauriers. Faut pas attendre le client, faut bouger, faut trouver des idées, des nouveautés produits que l’on ne trouve pas à Rambouillet et ça les gens adorent. J’ai de la clientèle de Chartres à Versailles : « Tintin, comme t’es trop cool, on t’aime bien, on reviendra ». Du coup, ça faut 10ans et ils viennent toujours chez moi. Le magasin est situé 57 rue d’Angillivers à Rambouillet, près du passage Fleuri. Pour moi, je n’y a pas de concurrence, tout le monde doit travailler, tout le monde doit manger. Je suis le dernier magasin-photo de Rambouillet. Dans la région, je suis aussi le dernier à faire de l’argentique, vente de pellicule et développement. Je fais beaucoup de jetable.

6. Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ? D’où viennent vos produits ? Où vous fournissez-vous ? Faites-vous du local ? Quelles transformations faites-vous ? Proposez-vous vos produits en dehors de votre magasin ?

7. Pensez-vous que le confinement a fait redécouvrir les commerces de proximité aux consommateurs ? Sont-ils plus nombreux à venir à vous ?
Oui et non. On récupère de nouveaux clients qui veulent acheter local.

8. Le mot de la fin pour les lecteurs et lectrices des P’tits Commerces, le Mag … Qu’avez-vous envie de dire pour leurs donner envie de vous rendre visite ?
La passion, la passion, la passion… Comme disait mon patron, faut considérer un client comme quelqu’un de ta famille.

9. Quels sont les moyens de vous joindre ? Quel est votre numéro de téléphone ? Votre email, votre page Facebook, votre site internet… ?
Un site internet qui marche très bien. Une page Facebook et aussi Google Maps.

10. Votre établissement est-il référencé sur le P’tit Guide .Org ? Souhaitez-vous créer un compte contributeur pour y gérer directement et gratuitement votre annonce ?
Oui >>> https://www.leptitguide.org/annonce/tintin-photographie/

Extra (questionnaire de Proust)

11. Le principal trait de mon caractère ?

12. Mon rêve de bonheur ?

13. La couleur que je préfère ?


Thierry Guillemain (Tintin)
Tintin Photographie
contact-entreprises@tintin.obione.net
01 34 83 05 69
Rambouillet (78)
Facebook : https://www.facebook.com/tintinphotographie
Instagram : https://www.instagram.com/tintin_photographie_/
Page Facebook : https://www.facebook.com/Guillemain-Tintin-Guillemain-1742209585844885
Boutique en ligne : https://fairemescourses.fr/rambouillet/tintin-photographie-photo-d-identite-tirage-photo-album-cadre-tirage-poster-15-minute
Site internet : https://tintin.obione.net/
Le P’tit Guide : https://www.leptitguide.org/annonce/tintin-photographie/

Crédit photo : Tintin & Les p’tits commerces, Le Mag

Pour aller plus loin :


Tous les portraits : 1 Jour 1 Portrait
Vous aussi : Déposer votre interview ici !
Extra : Interviews célèbres

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.