Florence & Guy Vergnier

1 Jour 1 Portrait

La Boulangerie Les Blés d’Or située à Ablis – future petite ville de demain dans les
Yvelines (78) – est la propriété de deux amoureux du travail bien fait et tous deux originaires du
Val d’Oise.  #1jour1portrait #lesptitscommerces #003

Guy est pâtissier depuis 30 ans. Après avoir travaillé dans plusieurs boulangeries-pâtisseries artisanales dans le 92, il a eu envie de se lancer dans l’aventure et partager son respect des matières, ses méthodes de travail riches de ses multiples rencontres, sa créativité et son amour du métier. Pour cette aventure, sa femme et leurs 2 enfants ont dit oui. Florence, sa femme, alors chef de projets en logistique chez 3M France, a accepté une reconversion après 20 ans d’ancienneté au sein de cette multinationale. Tom, âgé de 10 ans, a alors fait son entrée au collège de St Arnoult et Cassandre, 5 ans, en grande section à la maternelle d’Ablis. Ensemble, ils ont repris en août 2015 la boulangerie de cette petite commune rurale, dans les Yvelines.

Le 1er boulanger arrive à 3h du matin… et manipuler les pâtes musclent nos boulangers

Florence Vergnier

Guy et son équipe participent à des concours afin de se distinguer et aussi se faire connaître. Leur
boulanger, Nathan Lucas a notamment été classé 10ème au concours de la Meilleure Baguette de
Tradition des Yvelines dans la catégorie Salariés. Théo Raffestin a lui été classé 7ème dans la
catégorie Apprentis. On les félicite !

Florence, quant à elle, a à cœur d’encourager ses collaborateurs. Aussi a-t-elle affiché à l’entrée
du personnel, la très célèbre phrase de Steeve Jobs écrite sur une simple pancarte afin de tenir
motivées ses troupes : « Cela n’a aucun sens d’embaucher des gens intelligents et de leur dire quoi
faire. Nous embauchons des gens intelligents pour qu’ils puissent nous dire quoi faire.. ».

Ils soutiennent énormément l’activité locale en toute discrétion, en proposant des animations et
des jeux concours pour des entrepreneurs locaux, en revoyant le packaging de leurs sachets à
baguettes pour soutenir une association contre les violences faites aux femmes ou encore en
devenant sponsor d’une exposition virtuelle avec des artistes locaux ou en soutien à la fondation
Emma, une petite fille d’Ablis atteinte d’une maladie incurable qui est malheureusement décédée
à l’heure où est écrit cet article.

Florence, femme du boulanger, très souriante, s’est prêtée au jeu de l’interview et nous partage ses
impressions, sa vision avec ses valeurs, mais aussi sur le manger local et sur le monde qui nous
entoure. Florence et Guy, vous invitent à travers cet article, à les découvrir ou les redécouvrir et à leur rendre visite !

1. Quel est votre nom ? Quel est votre enseigne ? Quelle est votre activité ? Où se situe votre magasin ? Depuis combien de temps exercez-vous cette profession ? Travaillez-vous avec votre conjoint ? Avez-vous des apprentis ?
La Boulangerie Les Blés d’Or située à Ablis dans les Yvelines (78) et future petite ville de demain ! Et oui, je travaille avec mon mari et avons toute une équipe d’artisans, d’apprentis et de vendeurs.

2. Quelle est l’anecdote qui vous a le plus marquée dans votre carrière ? Celle que vous citez le plus souvent ? Quel conseil donneriez-vous à une personne qui souhaite devenir commerçant ou artisan ?
Pour être boulanger ou pâtissier, salarié ou patron, il faut avant tout un CAP boulanger ou pâtissier. Les deux métiers sont basés sur le respect des matières premières et des pâtes. Il faut avoir une organisation de travail rigoureuse et une motivation quotidienne à toute épreuve. Le boulanger est un peu chimiste, il doit chaque jour prendre en compte la météo pour ajuster la température de l’eau dans son pétrin et son hydratation… Il faut savoir se remettre en question chaque jour. C’est un métier de courageux : le 1er boulanger arrive à 3h du matin… et manipuler les pâtes musclent nos boulangers.  (sourire)

Être créatif permet de se faire plaisir et de faire plaisir aux clients qui apprécient toujours de voir des nouveautés dans la vitrine de leur boulangerie et sur la page Facebook. Cette recherche de la qualité tient compte bien sûr du respect des normes et règles d’hygiène et de sécurité alimentaire.

Avantage de ce métier : L’artisan boulanger est reconnu et le métier très apprécié de tous. Les horaires, week-end et jours de fêtes travaillés doivent être compensés par la réalisation personnelle de chacun dans sa mission au sein d’une équipe soudée avec une direction motivante.

Inconvénient de ce métier : Il est également difficile pour nous de prévoir ce que les clients vont venir acheter. En attendant d’avoir une boule de cristal efficace (rire) nous encourageons les clients à commander pour sécuriser leurs besoins. Ils peuvent commander en boutique ou depuis mai 2018, sur lesblesdorablis.fr, via notre outil Click and Collect Rapidle.

3. Qu’aimez-vous le plus dans votre métier ? Qu’est-ce-qui vous rend unique et vous différencie des autres commerçants ? Quelle histoire (storytelling, accroche narrative) racontez-vous à vos clients ?
J’aime que la boulangerie soit un lieu d’échanges, de rencontres, de découvertes, d’accompagnement Nous n’avons jamais regretté notre choix. Nous avons beaucoup appris avec notre équipe et nos clients. Nous avons aussi fait de belles rencontres humaines. C’est un des rares commerces qui combinent l’achat de matières premières, la transformation et la vente directe aux clients consommateurs. Les salariés ont différents profils : boulanger, tourier, pâtissier ou vendeur.

Chacun est libre de mettre ses compétences et sa créativité au service de la nouveauté. Ce sont des métiers dans lesquels la monotonie n’existe pas ! J’aime ce métier de contact, aussi bien avec l’équipe qu’avec les clients, particuliers et professionnels. Nous accompagnons nos clients dans les moments importants de leur vie, du baptême, aux anniversaires, communions, mariage… et sommes heureux d’y être associés.

4. Quel est votre parcours ? Comment êtes-vous devenu commerçant ou commerçante ? Avez-vous fait des études en rapport avec votre activité actuelle ?
Mon mari est pâtissier de formation, un amoureux de son métier. Il a travaillé chez de nombreux patrons principalement dans le 92. De chacune de ses expériences, il a appris en observant ses patrons et ses collègues, aussi bien pâtissiers que boulangers, améliorant ainsi en permanence ses techniques de travail et optimisant son organisation.

J’ai travaillé à 3M France, une multinationale qui fabrique et distribue les marques Post-it, Scotch,… entre autres pendant 20 ans. D’Agent de Service Clients à Chef de projets en Logistique, mon parcours loin du petit commerce, a malgré tout été toujours orienté clients et équipes.

5. Comment avez-vous commencé dans ce métier ? Avez-vous toujours travaillé dans cette activité ? Depuis combien de temps êtes-vous établi à votre compte ?
Nous nous sommes installés à Ablis car le cadre de vie que nous proposait cette petite ville, correspondait à notre situation familiale. Nos enfants avaient 5 et 10 ans lorsque nous sommes arrivés. Notre changement de vie professionnelle allait les impacter, nous souhaitions préserver notre cadre familial dans un environnement calme, à taille humaine.

Après plus de 20 ans en tant que salarié, mon mari souhaitait être à son compte afin de pouvoir mettre en place tout ce qu’il avait envie en termes de pâtisserie. Il souhaitait également transmettre ses connaissances à ses salarié(e)s et apprenti(e)s. Les Moulins Rioux nous ont fait bénéficier d’une formation au sein du Festival Des Pains. Guy a appris le métier de boulanger auprès de boulangers experts et passionnés. Quant à moi, j’ai découvert l’envers de la boulangerie avec plusieurs casquettes telles que la vente, le marketing, l’approvisionnement, la comptabilité… en gérant le quotidien et les moments forts tels Noël, Pâques…

6. Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ? D’où viennent vos produits ? Où vous fournissez-vous ? Faites-vous du local ? Quelles transformations faites-vous ? Proposez-vous vos produits en dehors de votre magasin ?
J’ai accepté le dépôt des paniers de légumes Soli-Bio (Voves) lorsqu’ils me l’ont demandé alors qu’ils n’avaient plus de point de dépôt sur Ablis. Soli-Bio est un jardin d’insertion qui produit et commercialise des légumes cultivés en agriculture biologique. Nous avons eu la même approche avec Alexandre lorsqu’il est venu nous présenter, avec passion et sincérité, ses thés et tisanes, cultivés sans aucune forme d’exposition à des produits nocifs, alors qu’il développait sa société Intimi’thé. Nous travaillons sur la réalisation d’une gourmandise avec du miel que Monsieur Thiriot, apiculteur ablisien passionné, nous a gentiment fourni.

7. Pensez-vous que le confinement a fait redécouvrir les commerces de proximité aux consommateurs ? Sont-ils plus nombreux à venir à vous ?
Le premier confinement a été riche en émotion et en apprentissage. Toute l’équipe était présente et les clients étaient heureux de venir à la boulangerie, une des rares sorties autorisées…

8. Le mot de la fin pour les lecteurs et lectrices des P’tits Commerces, le Mag … Qu’avez-vous envie de dire pour leurs donner envie de vous rendre visite ?
J’ai appris l’importance de la bienveillance et de la solidarité lors de moments douloureux que chacun peut éprouver dans la vie. Depuis le début de notre aventure, il est important pour moi que chacun se sente bien avec nous. Certaines personnes isolées n’auront peut-être que la boulangerie comme seule sortie, seul contact. D’autres traversent à leur tour des moments qui les touchent, j’aime penser qu’à mon tour je leur apporte un peu de soutien. La mobilisation autour d’Emma, petite fille de 8 ans atteinte d’un cancer infantile foudroyant, nous rappelle d’ailleurs à tous combien la solidarité peut accompagner nos malades et leurs familles afin qu’ils sachent qu’ils ne sont pas seuls. Venez nous voir, faisons connaissance !

9. Votre établissement est-il référencé sur le P’tit Guide .Org ? Souhaitez-vous créer un compte contributeur pour y gérer directement et gratuitement votre annonce ?
Nous ne sommes pas encore référencé dans le P’tit Guide .Org, mais nous comptons le faire ! https://www.leptitguide.org/annonce/les-bles-dor/

10. Quels sont les moyens de vous joindre ? Quel est votre numéro de téléphone ? Votre email, votre page Facebook, votre site internet… ?
lesblesdor@laposte.net
Tél : 01 30 46 05 79
https://www.facebook.com/boulangerie.lesblesdor
https://www.instagram.com/boulangerielesblesdor

11. Candidat(e) pour une interview à la Radio RVE ?
Oui

Extra (questionnaire de Proust)

12. Le principal trait de mon caractère ?
J’ai confiance en la Vie, en la nature humaine…

13. Mon rêve de bonheur ?
Que nous aidions nos enfants à construire un monde de bienveillance dans lequel ils s’épanouiront.

14. La couleur que je préfère ?
La couleur Rose !!! Depuis toujours et de plus en plus…


Guy & Florence Vergnier
La Boulangerie Les Blés d’Or
lesblesdor@laposte.net
01 30 46 05 79
Ablis (78)
Facebook : https://www.facebook.com/boulangerie.lesblesdor
Instagram : https://www.instagram.com/boulangerielesblesdor
Site internet : https://lesblesdorablis.fr/
Le P’tit Guide : https://www.leptitguide.org/annonce/les-bles-dor/

Crédit photo : Florence Vergnier

Pour aller plus loin :


Tous les portraits : 1 Jour 1 Portrait
Vous aussi : Déposer votre interview ici !
Extra : Interviews célèbres

Laisser un commentaire