Avis d’expert… [Version longue]

Le 20 novembre 2020… Avis d’expert sur cette plateforme solidaire de e-commerce : entretien téléphonique avec Bruno Michaud

Jeudi 19 novembre 2020, 0h00. Bruno Michaud, gérant de La Cave Rambolitaine, se lève. Sa femme lui demande ce qu’il va faire… C’est simple, c’est l’heure de mettre en vente le Beaujolais ! M. Michaud allume son ordinateur et met en ligne sur fairemescourses.fr les trois références qu’il a en stock. 0H11 : première commande, plusieurs bouteilles vendues. Le vendredi 20 novembre à 11h, M. Michaud a épuisé les stocks de deux de ces références.

Tout commence environ trois semaines plus tôt. Anne Cabrit, Maire d’Orsonville, publie sur Facebook des informations à propos du site fairemescourses.fr, utilisée par la mairie et les commerçants de Dourdan. M. Michaud constate que Nathalie Cornier, gérante de l’Auberge de l’Élan et qu’il connaît bien, y a déjà ouvert sa boutique en ligne. Curieux, il la contacte, et, séduit par son expérience, décide de se lancer à son tour. Très vite, il est conquit. La plateforme est facile à prendre en main, efficace, convaincante.

M. Michaud sait de quoi il parle. Avant de devenir caviste, il a travaillé trente ans dans l’informatique, dont quatre ans dans la vente de TPE (Terminal de Paiement Électronique) qui lui ont permit de se familiariser avec les systèmes informatiques des commerçants. Et il est dithyrambique : fairemescourses.fr est « une application géniale », « très fonctionnelle », « simple et puissante ».

Pourtant, à la base, M. Michaud ne souhaitait pas faire de vente en ligne. « Je ne voulais pas afficher les prix », déclare-t-il, « mais il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis… ». Avec le confinement « j’avais tout à y gagner » ajoute-t-il.

Il a lancé sa boutique en ligne en trois heures avec les textes, photos et liens pour 50 références. S’il n’y a pas de liaison à mettre en place avec le système informatique du commerçant, le site propose néanmoins une fonction import automatique pour récupérer le nom, la description, et le prix des produits dans un fichier type Excel pour initialiser la boutique plus rapidement. À terme, M. Michaud souhaiterait proposer 200 références maximum qu’il possède en grande quantité, sur les 1200 qu’il a en cave. Il ne souhaite pas mettre ses produits les plus hauts de gamme sur le site, pour lesquels l’échange avec le consommateur est essentiel pour s’assurer de sa satisfaction.

Au bout d’une semaine, sa boutique en ligne lui a déjà amené vingt clients. La moitié a passé commande entièrement en ligne, l’autre moitié a préféré finaliser la commande par téléphone (une option proposée par le site), afin de profiter des conseils du caviste et d’un peu du contact humain qui fait le charme du commerce local. En bref, c’est un très bon démarrage ! Prochaine étape, à présent que M. Michaud maîtrise parfaitement la plateforme : collaborer avec d’autres commerçants pour proposer des offres groupées.

De façon générale, M. Michaud utilise de plus en plus le numérique. Après de longues années de communication classique (journaux locaux, etc), il privilégie à présent une communication en ligne avec son site internet, une page sur le portail Ramboliweb, une page Facebook, un compte Instagram et bien sûr sa boutique sur fairemescourses.fr.

Rappelons pour terminer que fairemescourses.fr est une initiative indépendante solidaire et gratuite, conçue pour les commerçants qui débutent la vente en ligne sans pour autant être très à l’aise avec le numérique. En plus d’être une solution de subsistance pour de nombreux petits commerces, elle leur offre plus de visibilité. Un client qui entre son code postal dans la barre de recherche du site verra apparaître les boutiques dans sa commune mais également dans un rayon de 30 kilomètres autour de chez lui ; M. Michaud a ainsi découvert un fromager au Perray-enYvelines qu’il ne connaissait pas. C’est une approche communautaire, chaque commerçant qui ajoute sa boutique valorise aussi ceux des autres communes, des autres communautés de communes, des autres départements proches… il n’y a plus de frontières, seule la proximité géographique prime !

www.fairemescourses.fr/rambouillet/la-cave-rambolitaine-caviste-independant
www.lacaverambolitaine.fr
Crédit photo : La Cave Rambolitaine

Partagez